Mythologie des bois et forêts Accueil, Home
Première partie, les Muses. création 2006, modèle : Peggy, Sandra, luiggia, Sophie, Estelle, Morticia, Nathalie, Suzane
mythical story of woods and forests, first part, the muses. Inspiration from antic beliefs.
~> ~> ~> ~> l'exposition au Bicoq ~>
 
Elles se nomment Dodone, Syrinx, Séléné, Ersé, Nephthys, Daphné, Teryel, Dryades.
Voyage dans l'univers des habitantes des clairières et des sous bois, ceci est l'illustration d'apparitions antiques improbables, muses, fruits du désirs, prêtresses de cultes disparu, leurs histoires oubliées sont ancrées en nos mémoires par le récit remanié de contes et de légendes aux origines archaïques, chacune relate l'instinct primaire des caractères de l'humanité. a l'aube des civilisations elles sont la confrontation entre une nature, surnature et l'humain qui veut absolument une réponse au destin.
 
Dryade 04 photo jf Daviaud Dryade07 photo jf Daviaud Teryel 11 photo jf Daviaud Teryel 10 photo jf Daviaud Teryel 07 photo jf Daviaud Teryel 05 photo jf Daviaud Teryel 04 photo jf Daviaud Terye 02 photo jf Daviaud Teryel 09 photo jf Daviaud
Syrinx 11 photo jf Daviaud Syrinx 03 photo jf Daviaud Nephthys 07 photo jf Daviaud Nephthys 08 photo jf Daviaud
Syrinx 04 photo jf Daviaud Syrinx 09 photo jf Daviaud Nephthys 09 photo jf Daviaud Nephthys 10 photo jf Daviaud
Selene 11 photo jf Daviaud Selene 07 photo jf Daviaud Selene 10 photo jf Daviaud Selene 05 photo jf Daviaud
Dodone 04 photo jf Daviaud Erse 03 photo jf Daviaud
Dodone 05 photo jf Daviaud
Dodone 08 photo jf Daviaud Daphne 05 photo jf Daviaud Daphne 10 photo jf Daviaud Daphne 02 photo jf Daviaud
Mythologie de bois et forets photo jf Daviaud
 
 
Syrinx, également nommée Nonacris, nymphe d’Arcadie, fidèle compagne d’Artémis qui voulant fuir Pan et ne pouvant franchir le fleuve Ladon, demanda aux Nymphes de la transformer en roselière. Pan n’embrassera que les roseaux et en coupera quelques tiges de différentes longueurs pour en faire une flûte qui portera le nom de la nymphe aimée. Séléné , déesse de la Lune d'une blancheur étincelante, elle parcoure le ciel sur un char d'argent traîné par deux chevaux. Comme sa sœur Eôs, elle connut de nombreux amants. Elle passait pour avoir été aimée de Pan qui se transforma en bélier aux poils blancs pour la séduire.
les Dryades, elles étaient des nymphes dont le destin dépendait de certains arbres. C'était principalement avec les chênes qu'elles avaient cette union. Elles n'en étaient cependant pas absolument inséparables. Dans Homère, on les voit s'échapper des arbres où elles sont enfermées, afin d'aller sacrifier à Vénus dans les grottes avec les Satyres. Selon Sénèque, elles quittaient aussi leurs chênes pour entendre le chant du divin Orphée. Ersé , amante que Mercure aimait tant, elle est la Rosée, fille de Séléné, Zeus son père lui offrit un matin la magnifique toison blanche dont elle couvre les prairies exaltant sa fraicheur au petit matin.
Dodone . Hérodote Dans le livre II au chapitre 54, rapporte ce qu'il a entendu dire par les prêtres de Thèbes et par les prophétesses de Dodone, une ville d'Epire, au sujet de l'origine de l'oracle de Dodone: "Deux colombes noires, envolées de la Thèbes des Egyptiens, gagnèrent, l'une la Lybie , l'autre leur pays; celle-ci se posa sur un chêne et parlant avec une voix humaine, déclara qu'il fallait établir en cet endroit un oracle de Zeus; les gens de Dodone pensèrent que cet ordre leur venait d'un dieu et s'y conformèrent". Nephthys, reçoit la force de Sobek le crocodile dans la naissance d'Horus pour protéger le défunt il l'aidera à la neutralisation de Seth le belliqueux maitre des orages et du tonnerre pouvait se saisir de l’âme des imprudents.
Daphné fille du dieu du fleuve Pénée. ou selon les arcadiens fille du dieu du fleuve Ladon.C'était une chasseresse qui se consacra elle-même à Artémis, déesse de la Chasse , et, comme la déesse, elle refusait de se marier. Apollon s'étant moqué d'Eros, ce dernier lui décocha une flèche d'or et réserva une flèche de plomb à Daphné. Apollon tomba amoureux de Daphné et, comme elle repoussait ses avances, il la poursuivit à travers bois. Elle pria son père de l'aider et, alors qu'Apollon courrait vers elle, son père la transforma en laurier il en fut réduit à cueillir une branche pour orner sa lyre et son carquois; mais il fit du laurier son arbre sacré. Les Teryels aux époques premières ou l'humanité seraient sortis de terre, les sexes vivaient séparés. C'est aux femmes que serait revenue l'initiative du premier rapport charnel, alors les femmes dominaient les hommes, ceux-ci, avec des pierres qu'ils assemblèrent, se mirent à construire des maisons où désormais se tinrent les femmes, qui, fatalement tombèrent dans la dépendance masculine. Celle qui préférèrera poursuivre une vie sauvage indomptée, sans maison, devint teryel, l'ogresse cannibale.